Tu sais c’est cet article de blog où la personne avoue qu’elle a lâchement abandonné son blog pendant des mois et qu’elle est désolée , comme si tu allais la pardonner d’avoir une vie. 

Moi c’est un peu comme ça que je me rend compte qu’il y a « avoir un blog » et « être une blogueuse ».
Moi j’ai un blog, mais c’est pas mon métier. Alors je galère un peu à trouver le temps de vous parler dessus. Aux blogueurs et blogueuses, franchement, respect.

Ceci étant dit !
J’ai quand même pas mal fait style genre pendant les mois suivants cette vidéo sur l’Islande.
Par exemple, je suis partie une petite semaine en vacances à Avignon. C’était vraiment, vraiment bien. C’est joli comme tout et la compagnie était plutôt bonne. Que ce soit amis ou bouées gonflables, tout le monde a pas mal assuré. Et c’est pendant ces vacances, en passant une petite journée à Aix en Provence, que j’ai fait l’expérience de mon tout premier Escape Game, chez Mystery Escape.

Je vous fais le topo : dans un manoir hanté par une femme ayant mystérieusement disparu il y a très longtemps, nous devons trouver tous les codes et tous les indices pour délivrer son âme et du même coup, sortir du manoir. Pour ce faire, nous avons une heure. Passées ces 60 minutes nous serons plus ou moins aspirés par le manoir et plus personne n’entendra plus jamais parler de nous. Genre adieu les boloss, bien essayé.
La pa-nique. Nous étions divisés en deux équipes, 4 filles d’un côté, 3 garçons de l’autre. Nous sommes sorties en sueur, avec des palpitations très très rythmées, au bout de 59 minutes et 59 secondes. Oui, tout à fait.
Je profite de cet espace pour faire nos excuses collectives au game master qui nous donnait des indices. En effet, à sa question « Où avez-vous trouvé cet indice ? », qui avait pour but de nous faire retourner sur nos pas pour trouver la solution, nous avons vulgairement et sous l’effet de l’adrénaline, répondu « Dans ton cul. ».
Pardon, pardon. Vraiment.

Après tout ça, nous sommes rentrés dans nos patelins respectifs (en sachant que le patelin des autres c’est quand même vaguement la capitale de la France, mais bon).

Et là, j’ai acheté un paquet de vernis Kure Bazaar marque découverte pendant les vacances, une journée de pluie/vernis.
Ces petites merveilles ont non seulement le pinceau le plus pratique que j’ai vu de ma vie, genre je déborde même pas avec la main gauche, et les couleurs les plus choux du monde. Mais en plus, ils sont cleanos de chez cleanos à l’intérieur. Genre pas pleins de trucs pourris qui te zigouillent les ongles et te refilent un cancer des cuticules. Vraiment cooloss.

Encore après, j’ai fait ma commande désormais habituelle, dite « de la rentrée », chez Esperluette. Un merveilleux petit miroir cuivré pour me regarder la tronche avant de passer la porte. Un adorable petit coussin motif primate, dit « coussinge« . Et une magnifique planche à découper, 2/3 marbre, 1/3 bois, pas mal classe. Et paf ! Avec ça, je reçois en cadeau, des petites photos format carré et une carte postale avec qui ?    Avec qui ? Avec mon bébé lapin superstar dans les fleurs ! Ci-mer comme j’étais fière.

Ensuite, faut croire que mon instinct de survie est resté en vacances: je suis allée courir la Parisienne. 6,7km sous la flotte, un dimanche, levée 7h du matin, lancée à 11h, au top départ de Denis Brogniart. J’ai été le plus beau raton laveur en détresse respiratoire de cette course, j’en suis certaine. J’ai finalement atteint la ligne d’arrivée 58 minutes plus tard, attendue sous un parapluie étoilé par mon petit mec et mon grand frère. Watch out les JO, me voilà.

Et là, encore paf ! Voilà qu’on se refait un escape game. À Paris cette fois chez Fox in a Box. L’équipe d’Aix, réduite à 4 membres, se retrouve au milieu d’une banque, avec la mission de, modestement, la braquer.  Toujours en une heure, toujours en sueur, nous sortons cette fois à 59 minutes et 58 secondes. Oui, même quand ce n’est qu’une seconde, on peut parler de progrès.

Là, toujours sous le motif très bancale que « c’est la rentrée », je m’offre un abonnement à la Glossy Box. Je reçois la première à la toute fin du mois de septembre (l’ayant commandée à peine une semaine avant). On y trouve une crème hydratante Académie scientifique de beauté, qui fait très bien le job.  Une huile pour le visage MONU, qui attend encore d’être essayée. Un mascara miniature Nars, Audacious Mascara qui est une énormissime déception, qui ne recourbe pas, n’allonge pas, ne colore pas des masses non plus. Pourtant j’aime beaucoup Nars, alors vraiment … Bon.
Un kit de lingettes Comodynes dont une autobronzante que j’utilise déjà et qui fonctionne très bien, sans laisser de traces étranges. Des élastiques transparents Invisibobble, qui ne laissent pas de marque dans les cheveux et un pinceau pour fard à paupière de la marque Emite Make-up, qui est tout bien fluffy comme j’aime, qui estompe comme un chef.
Donc globalement, c’est bien. C’est pas encore l’excitation suprême à l’ouverture mais y’a une bonne base et le design de la boite est très joli.

Ce matin, le livreur est passé pour me donner celle d’octobre. Alors vous avez une photo, mais je ne sais pas encore ce que ça vaut.  Elle s’appelle Gourmande et tous les produits sentent plus ou moins le chocolat, le caramel, le citron et que sais-je ! Alors on se dit que je vous tiens au courant 😉

C’était le previously dans ma vie.
Bibi.